Accueil » Magazine » Freekeh – Tout ce que tu dois savoir sur le blé dur vert.

Freekeh – Tout ce que tu dois savoir sur le blé dur vert.

Même si tu n’as peut-être entendu parler du freekeh que récemment ou même jamais, ce grain vert est légendaire. Non seulement le freekeh est incroyablement délicieux, sain et polyvalent, mais il a aussi plusieurs origines. Mais nous y reviendrons plus tard.

Qu’est-ce que Freekeh ?

Le freekeh est en fait du blé dur qui est récolté immature, c’est-à-dire encore vert. La transformation qui s’ensuit est ici la clé, non seulement pour conserver le grain, mais aussi pour lui conférer son goût particulier. 

Il existe plusieurs orthographes amusantes pour Freekeh. Ainsi, le grain répond aussi à des noms comme Freek, Firik, Frique (on peut jouer à l’infini…).

Donc : Freekeh = blé dur récolté immature (vert) !

Quelle est la particularité de Freekeh ?

Lorsque l’on récolte le blé vert, c’est-à-dire non mûr, il contient encore beaucoup de liquide et est un peu mou. Si l’on stockait le blé directement de cette manière, des moisissures se formeraient à cause de l’humidité et la bonne chose se détériorerait plus vite que tu ne peux dire falafel. C’est pourquoi le grain doit d’abord être séché. Et cela se fait en plusieurs étapes et avec beaucoup de feu. Le freekeh est en effet grillé sur un feu ouvert et donc séché.

Mais avant le traitement par le feu, le blé dur peut d’abord chiller au soleil. Cela permet d’éliminer la première humidité et de séparer facilement l’ivraie du blé. Ensuite, le blé est bien amadoué. Le blé étalé est alors allumé avec précaution et de manière contrôlée. Comme le blé contient encore un peu d’humidité, il ne brûle pas. Cependant, il s’est déjà légèrement détaché de la balle après avoir été exposé au soleil. Le feu brûle donc maintenant la balle détachée et sèche une nouvelle fois le blé sans que celui-ci ne brûle.

Une fois le traitement par le feu terminé, le blé dur est à nouveau frotté à la main afin de se débarrasser des dernières traces de balle. C’est de là que vient le nom de freekeh. Freekeh signifie “frotter” en arabe. 

Et qu’avons-nous gagné grâce à cette procédure ? Au niveau du goût, le freekeh obtient ainsi son arôme fumé caractéristique. Le blé récolté vert est conservé (il se conserve eeeew !) et les nombreux nutriments sont préservés. 

La légende

Mais comment en arrive-t-on à une procédure aussi complexe et incroyablement intelligente ? C’est là que nous entrons dans les légendes qui entourent le freekeh : 

Imaginez que vous viviez au 23e siècle avant Jésus-Christ et que vous récoltiez votre blé très tôt (quelle qu’en soit la raison – c’était une attaque contre le village) et tu le stockes dans une cabane et tu te sens bien. “Chérie, l’hiver peut venir. Fais-toi une pina colada…” (sans doute pas) Mais soudain, la foudre (ou plutôt une torche) tombe et toute la cabane s’enflamme. Tu te dis “OMG!11!1”, mais en nettoyant les restes carbonisés de la cabane, tu découvres que le blé n’est pas du tout carbonisé, mais qu’il sent bon et qu’il est même sacrément bon – meilleur que jamais. “Yaaay ! Chérie, j’ai trouvé une niche de marché !” 

Oui, c’est ainsi qu’un bon produit peut devenir encore meilleur.

Un véritable superaliment !

C’est vrai, le freekeh est un superaliment absolu et ressemble au blé vert. 

Alors, qu’est-ce qu’il y a dedans ? Pour 100g, le freekeh contient (selon Wikipedia)

  • 343 kcal
  • 14,7 g de protéines
  • 2,6 g de graisse
  • 69 g de glucides
  • 12,3 g de fibres alimentaires
  • 3,3 g de minéraux
  • 4,7 mg de fer
  • 7 mg de calcium

C’est plutôt bien rangé ! 

D’accord, mais quel est le goût exact de Freekeh maintenant et à quoi les informations nutritionnelles sont-elles comparables ?

Au niveau du goût, on peut comparer la consistance du freekeh à un mélange de riz complet et de boulgour. Il est tendrement croquant et donc agréablement granuleux en bouche. De plus, grâce au processus de cuisson, le freekeh a un goût fumé. Ce n’est pas forcément facile à décrire, mais cet arôme de fumée est absolument génial et apporte une bonne dose d’umami à tous les plats à base de freekeh. 

Le riz complet est considéré comme super sain. Mais qu’en est-il de son “contenu” par rapport au freekeh ? Le freekeh est presque 5 à 6 fois plus riche en protéines (14,7 contre 2,6) et contient presque 6 à 7 fois plus de fibres (12,3 contre 1,8) que le riz complet.

De plus, le freekeh a un indice glycémique bas (43) ! Cela signifie que le bon grain ne fait pas grimper ton taux de glycémie aussi brutalement que d’autres aliments riches en glucides. Le blé vert est donc particulièrement adapté aux diabétiques. 

Qu’est-ce qu’on en fait ?

Une quantité incroyable ! Le freekeh n’est pas seulement super sain, il est aussi incroyablement délicieux et peut être utilisé de multiples façons ! Tu peux faire de délicieuses salades, un peu comme une salade de boulgour. La salade prend alors une délicieuse et légère note fumée. Mais tu peux aussi utiliser le freekeh comme accompagnement de ragoûts ou de plats mijotés, comme pilaf ou comme une sorte de “risotto” au freekeh, comme le riz ou le couscous. 

Au fur et à mesure, je publierai bien sûr quelques idées de recettes sur le blog. En attendant, tu peux essayer la délicieuse salade freekeh au za’atar

Freekeh-Salat-libanesisch-Rezept
Freekeh salade

Préparer le freekeh

La préparation est super facile ! Avant de le faire cuire, tu dois d’abord bien laver le blé vert. Ensuite, il te suffit de faire bouillir brièvement le freekeh avec le double d’eau/de bouillon et éventuellement un peu de sel, puis de terminer la cuisson à feu doux pendant environ 15 minutes, avec le couvercle fermé. C’est tout ce qu’il y a à faire. Tu peux ensuite utiliser le freekeh pour les variantes les plus diverses.

Après l’avoir lavé, tu peux aussi faire revenir brièvement le superaliment directement avec d’autres ingrédients (légumes, viande, etc.) et terminer la cuisson avec la quantité d’eau ou de bouillon nécessaire. 

Note qu’il existe différentes granulométries, qui ont chacune un temps de cuisson différent. Plus la granulométrie est grossière, plus le temps de cuisson est long. 

J’espère que je t’ai donné envie de goûter au freekeh. Tu ne le trouveras probablement pas dans tous les supermarchés, alors n’hésite pas à faire un tour dans un supermarché turc ou un marché oriental. Tu y trouveras certainement ton bonheur. Et si tu ne trouves rien non plus, cherche en ligne. Voici ma recommandation : acheter du freekeh en ligne*.

*Lien affilié

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *